Histoire de la Confrérie

Spontanément,  on associe Nogent-sur-Marne à la vigne et au vin.
Au XIXème siècle, lorsque l’on établit le blason de la commune, la vigne en est effectivement l’un des emblèmes. En 1943, Jean Dréjac Compose « Ah ! Le petit vin blanc », il en situe la dégustation « du côté de Nogent ». Et lorsque l’on décide en 1954 d’instituer une grande fête, on la baptise aussitôt « La fête du petit vin blanc ».
C’est donc naturellement que la Confrérie du Petit Vin Blanc a fait son apparition en 1997
.

Nous avons tenté de résumer en une page plus de 20 ans de Confrérie… Exercice difficile s’il en est !

Quelques dates…


L’origine de la vigne à Nogent-sur-Marne

La culture de la vigne à Nogent-sur-Marne est particulièrement ancienne puisque nous en trouvons trace en 1326. A cette époque, elle occupait 325 hectares de terres. Durant les décennies 1740-1780, les terres consacrées à sa culture semblent considérablement se réduire, au profit des résidences secondaires des notables parisiens, de leur jardin d’agrément et de leur potager. En 1780, la vigne représente ainsi 20% du territoire de la paroisse de Nogent (contre 44% à Bry, 80% à Montreuil, mais plus qu’à Fontenay 19% ou à Champigny 10%).

Nogent-sur-Marne est parmi les dernières à réaliser encore ses vendanges dans les années 1900. Les derniers raisins vendangés le sont en 1914 autour du fort de Nogent.

*

Haut de la page

« Ah ! le petit vin blanc » : l’Hymne de la Confrérie

Ecrite en 1943 par Jean Dréjac, composée par Charles Borel-Clerc et chantée par Michèle Dorlan ou Lina Margy, cette chanson fait référence à la ville de Nogent-sur-Marne qui, d’ailleurs, s’autoproclame depuis longtemps « la ville du petit vin blanc ».

« Ah ! le petit vin blanc ». Chanté par Lina Margy. Compositeur : Charles Borel-Clerc (1879-1959). Parolier : Jean Dréjac (1921-2003). Illustrateur : Würth (19..-….). France, 1943. Médiathèque musicale de Paris.

En juin 1954, Roland Nungesser, membre du conseil municipal, lance la Fête du petit vin blanc, dont il calque le nom sur celui de la chanson. Conçue comme une fête populaire et champêtre d’avant-guerre, la manifestation se réclame de l’ancienne fête nogentaise de la Saint-Vincent, saint patron des vignes. Cette fête perdurera jusqu’en 1991.

L’importance de cette chanson pour la ville de Nogent-sur-Marne a conduit légitimement la Confrérie du Petit Vin Blanc a en faire son hymne officiel. Il est repris en choeur lors de chaque hommage ou évènement. Jean Dréjac fut d’ailleurs intronisé en tant que Membre d’Honneur le 21 septembre 2002 et notre cuvée de 2003 porte son nom.

*

Haut de la page

1997 – Création de la Confrérie de la Vigne Nouvelle de Nogent

En ce mois de novembre, au Pavillon Baltard se tenait le salon  « Autour des vins blancs », organisé par Jacques Beaulaton. Une boîte à suggestions déposée sur un stand incitait les visiteurs intéressés à laisser leurs coordonnées pour rejoindre un groupe de nogentais décidés à replanter une vigne à Nogent et à faire du vin blanc. C’est au cours de réunions amicales et festives qu’est née l’idée de notre association.

Première étape de la création de la « Confrérie de la Vigne Nouvelle de Nogent » : rédiger les statuts et les déposer en préfecture. Puis, choisir notre costume : l’or pour le raisin, la robe verte pour la vigne et la médaille, copie d’une médaille du XVIème siècle représentant un tailleur de vigne et un sarcleur.

Nous étions prêts pour faire revivre le patrimoine culturel et historique, favoriser le renouveau par la plantation de pieds de vigne et faire connaître notre Confrérie par des animations et des manifestations.

Haut de la page

1998 – Adoubement de la Confrérie

Notre première opération de communication

Un samedi matin de septembre, au Marché central de Nogent, l’organisation d’une pressée symbolique de quelques grappes du raisin local a été l’occasion de présenter notre Confrérie, d’expliquer notre volonté de relancer la plantation de la vigne à Nogent, de créer un vignoble dans l’esprit de la tradition et de faire un vin culturel.

Adoubement de la Confrérie à la Guinguette du Martin Pêcheur

En ce dimanche matin 15 novembre, la Guinguette du Martin Pêcheur a vu l’adoubement de la Confrérie de la Nouvelle Vigne de Nogent par 4 confréries voisines et amies. 22 « grands » ont été élevés à un grade en référence à leur futur rôle. Martine Isembart présidait alors aux destinées de la Confrérie.

Bulletin de naissance de « Feuille de Vigne »

C’est notre créatrice, Fabienne Thomé, qui a travaillé sur la maquette de, non pas la « Feuille de chou » mais la « Feuille de vigne » qui  est devenue notre petit journal. Celle-ci relate nos événements, présente nos projets et surtout donne les rendez-vous à nos adhérents pour toutes nos activités.

Retrouvez nos feuilles de vigne sur cette page

*

Haut de la page

1999 – Première plantation de pieds de vigne

Le 11 septembre, dans le parc de la Maison Nationale des Artistes, à la suite de la signature d’une convention fixant les modalités de fonctionnement, nous avons pu enfin replanter de la vigne à Nogent. Après 4 heures de dur labeur, nous devenions une Confrérie vineuse.

C’est également en septembre que la Confrérie a participé à son premier Forum des Associations au cours duquel elle fut primée pour le décor de son stand.

*

Haut de la page

2000 – Premier voyage et premier Chapitre

« Chez Maria »  Notre Lorette

C’est en mai 2000 que la Confrérie a trouvé sa « Lorette », Maria Alves, propriétaire du restaurant « L’Hôtel de la Poste », qui a accueilli le premier dîner de la Confrérie. Le restaurant de Maria allait devenir aussi notre repère du samedi midi. Pour tout cela, la Confrérie avait décerné à Maria le titre de « Table de la Confrérie ». 

Notre premier voyage à Valençay

Lors de la création de la Confrérie, Hubert Sinson, maître des vignes du Château de Valençay, a été fidèle par ses conseils et par le raisin offert pour nos pressées publiques, en attendant le raisin de notre vigne. Notre premier voyage au mois de juin lui fut donc dédié. Durant celui-ci nous avons baptisé un rang de vigne du château au nom de la Confrérie.

Notre premier chapitre

Qu’est-ce qu’un chapitre ? Le chapitre est pour une Confrérie l’occasion de recevoir ses adhérents, ses amis  et d’accueillir des Confréries d’Ile-de-France ou des régions plus  lointaines. Au cours de celui-ci, le Grand Maître, procède à des remises de diplômes pour des membres d’honneur, à des intronisations des adhérents ou des membres des autres Confréries. C’est la traduction d’un attachement, voire d’un dévouement aux causes de la Confrérie et aux valeurs qu’elle défend ou aux intentions qui l’animent. Cette manifestation, haute en couleurs, ne prend jamais la même forme parce que chacune y apporte sa « patte », sa « touche », en un mot son originalité.

C’est à la Guinguette du Martin Pêcheur, où nous avions eu notre adoubement, que nous avons fait notre premier chapitre. Ce jour-là, sept Confréries voisines nous avaient fait l’amitié et l’honneur de participer à la cérémonie sous la présidence de notre Grand Maître, Thérèse-Marie Thomé.

Haut de la page

2001  – Premier pique-nique de la Saint-Vincent

Le premier pique-nique a eu lieu le jour de la Saint Vincent, le 13 mai. Près de quatre vingt adhérents, dont certains étaient parrains d’un pied de vigne, se sont retrouvés à midi dans la vigne. En apéritif, dégustation du vin issu des vendanges 2000 (résultat de la pressée des raisins de nos amis de Valençay) et vinifié par Joachim Verdier, notre œnologue.

*

Haut de la page

2002 – Nouveau nom, premières vendanges

Nouveau nom pour la Confrérie – Septembre 2002

En 1997, les fondateurs ont trouvé le nom de l’association en retenant les éléments importants : la vigne et nouvelle. A l’énoncé du nom de de notre Confrérie dans nos manifestations, régulièrement nous avions en réponse « Nogent…. le petit vin blanc ».
Devant la « pression » de ceux qui s’interrogeaient sur notre nom et pour se rapprocher de la chanson de Jean Dréjac, le Grand Conseil a décidé que l’association s’appellerait désormais : « la Confrérie du Petit Vin Blanc de Nogent ».

Notre première vendange –  14 septembre 2002

Le 14 septembre, le « petit vin blanc de Nogent » a été ressuscité, après presque un siècle d’oubli. 20 kilos de raisins donneront 10 litres d’un jus qui titrait déjà 10,5 degrés, ce qui était de bonne augure quant à la qualité future du vin.

Lors d’un Chapitre exceptionnel au Pavillon Baltard, Jean Dréjac, grâce à qui la chanson du « Petit Vin Blanc » accompagne toujours et encore toutes nos manifestations, a été fait « Membre d’honneur ».

Haut de la page

 2003 – Nouveau président

En 2003, l’assemblée générale élu un nouveau président pour poursuivre l’action menée par Thérèse-Marie : Philippe Jouvin.

Vint le temps des vendanges qui, en raison de la canicule, ont eu lieu le 30 août en présence de Monsieur le Maire. Notre production s’éleva à 30 litres, surveillés de près par notre œnologue Joachim, alchimiste champenois. Finalement, 10 litres en 2002, 30 litres en 2003, une telle progression autorisa toutes les espérances.

*

Haut de la page

2004 – Première Saint-Vincent

L’année a débuté par notre participation à la 1ère Saint Vincent à Paris : défilé sur la butte Montmartre, messe à Saint Pierre de Montmartre et dîner de gala dans les salons officiels du Palais du Luxembourg.

Notre pique-nique s’est déroulé en présence de Frédéric Brun (fils de Jean Dréjac) à qui nous avons remis la 1ère bouteille de la cuvée 2003 «Jean Dréjac ». Cette année-là, pas de vendanges. Malgré le traitement donné avec beaucoup d’attention par nos « vignerons », la vigne a été frappée par l’oïdium, champignon ravageur qui fait tant de mal à nos vignes et la quasi-totalité du raisin a été détruit.  

Un temps fort fut le Symposium des Vignes d’Ile-de-France, à Villiers sur Marne. A l’issue de la soirée, l’organisation de sa Xème édition fut confiée à Nogent par le Comité de Coordination, Région Ile de France, des Confréries (COCORICO), présidé par Philippe Jouvin (notre Grand Maître). Retenue à l’unanimité par les membres de COCORICO, la Confrérie s’est engagée à relever le défi.

Lors du Chapître, deux nouveaux membres ont été intronisés : Laurent Voulzy qui a passé sa jeunesse à Nogent et a encore ses attaches familiales, et une personnalité du monde des éditions musicales ; et Frédéric Brun (fils de Jean Dréjac).

A cette occasion, Frédéric Brun écrira dans la Feuille de Vigne (janvier 2005) : « Il y a quinze mois, mon père nous a quitté. Il est allé rejoindre dans le ciel la muse qu’il aimait tant, celle qu’il avait croisée déjà il y plus de soixante ans, du côté de Nogent et qui lui avait inspiré « Ah ! Le petit vin blanc ». Evoquer son souvenir c’est pour moi du réconfort. La poésie d’une époque est en train de disparaître et la prolonger aujourd’hui, c’est je trouve, une excellente initiative. Je tiens donc à remercier les membres de la Confrérie du petit vin blanc de m’accueillir parmi eux … »

*

Haut de la page

2006 – Xème Symposium des Vignes d’Ile-de-France

L’événement tant attendu est arrivé….. Après deux ans de préparation, le Symposium s’est tenu au Pavillon Baltard. Dans ce décor : une exposition sur l’histoire des Guinguettes réalisée par l’association « Culture Guinguette », des conférences de haut niveau,  un concours des vins, l’élection de la Reine des Confréries d’Ile-de-France animée par Bernard Mabille et Gilles Lanoue. Et enfin le cortège de 400 mètres composé des 60 Confréries présentes dans les rues de la ville mené par les Reines qui avaient pris place dans un « vieux bus » de la RATP.

De retour au Pavillon Baltard Yvette Horner, la femme aux doigts d’or s’est prêtée au protocole de la cérémonie d’intronisation.  La soirée de Gala, en présence de plus de 600 personnes a clôturé cette manifestation. Philippe Jouvin a trouvé les mots pour conclure cette belle journée : « je veux encore que tous ceux partenaires et bénévoles, qui ont œuvré à cette organisation trouvent ici l’assurance de ma gratitude pour leur dévouement et leur efficacité dans ce qui restera un grand souvenir pour la Confrérie ».

Haut de la page

2007 – Mise à disposition du « Pavillon »

Une bonne nouvelle, un local est mis à notre disposition par Monsieur le Maire. Très vite, nous nous sommes installés et c’est aujourd’hui un lieu de réunions du conseil et d’accueil de nos adhérents que nous avons appelé le « Pavillon ».

Dans le cadre de nos relations amicales et à la suite d’échanges suivis sur la plantation d’une vigne, Jacques Gombault, maire d’Ormoy nous a sollicités pour lui apporter conseils et aide. C’est ainsi que nous avons parrainé au mois d’avril, la naissance de « l’Association des Coteaux d’Ormoy » au cours d’une manifestation organisée dans le cadre de la Fête du Terroir.

*

Haut de la page

 2007, déjà 10 ans…

 que notre association a été créée et pour fêter cet anniversaire, nous nous retrouvons chez notre ami et co-fondateur Jean-Yves à la Guinguette du Martin Pêcheur pour notre Chapitre. Dix ans d’une vie pendant laquelle nous avons découvert, appris, évolué dans ce projet qui a paru un peu fou au départ : planter de la vigne et faire du vin à Nogent. Ces dix ans ont aussi permis de construire cette association et de lui donner des bases solides. Nous avons notre vigne que tous s’emploient à soigner du mieux possible, un local pour nous installer et nous avons surtout ce capital humain formé par les  Dignitaires, les Chevaliers et nos fidèles adhérents qui participent à toutes les activités proposées. Présentes aussi les Confréries voisines et amies qui nous ont fait l’honneur d’être à nos côtés et qui témoignent de leur reconnaissance. Cette journée a permis de nouvelles rencontres, a consolidé des amitiés plus anciennes, et les nombreux compliments de réussite ont été  les meilleurs encouragements …. à continuer.

Haut de la page

2009 – Pressée publique

Les vendanges passées, en ce samedi 3 octobre, une pressée publique devant le « Nogentais » a éveillé la curiosité des promeneurs. Un barnum, le calicot, les albums photos, tout était là pour promouvoir note association y compris la dégustation du jus de raisin pressé par nos joyeux vignerons du jour.

Et c’est avec empressement que nous avons porté une attention particulière au chapitre qui fut un succès tant dans la participation que dans l’ambiance qui a régné au Martin Pêcheur. On aurait pu parler de « Belle-Ile en Marne » car ce chapitre allait permettre le parrainage de la cuvée 2009 par Laurent Voulzy, en compagnie de Frédéric Brun.

Haut de la page

2010 – Les vendanges de tous les records

L’assemblée générale de cette année était composée pour la première fois de tous les adhérents.

Depuis sa création, notre Confrérie a été souvent sollicitée pour soit un jumelage, soit un parrainage. Nous avons donc participé avec plaisir au jumelage de Menton et Nogent-sur-Marne, lors de la fête locale de la Saint Michel (Patron de Menton) les 25-26  septembre.

C’est le 2 octobre qu’un grand nombre d’adhérents s’est retrouvé ce matin là pour les vendanges et la pressée dans les vignes. Record battu avec 200 litres de jus récolté !

Le 16 octobre, notre délégation participait au Symposium des Vignes d’Ile-de-France à Noisy-le-Grand. Le moment fort, après le défilé dans la ville pour rejoindre la Maison des Arts et des Associations, a été l’inauguration du nouveau chai du Clos Saint Vincent de Noisy-le-Grand.

Arès cette rentrée très chargée, il nous fallait préparer notre Xème chapitre. Nous souhaitions donner une dimension différente à ce chapitre et choisir un parrain pour notre cuvée 2011. Marcel Amont nous a fait le plaisir d’accepter et après l’avoir nommé Membre d’Honneur, nous lui avons remis une bouteille avec l’étiquette à son image «Cuvée Marcel Amont ».

Haut de la page

2011 – Parrainage et nouveau pressoir

Après l’assemblée générale traditionnelle, au mois d’avril nous avons parrainé l’association « la grappe Yerroise » qui plantait 300 pieds de Chardonnay.    

C’est avec un pressoir tout neuf et en présence des journalistes du « Parisien » et de « 20 minutes » que débutaient ces vendanges 2011, le 4 septembre. Photos et interviews donnaient du cœur à l’ouvrage. D’autres vendanges ont retenu notre attention,  la 1ère pressée de nos amis de « l’association des Coteaux d’Ormoy ».

*

Haut de la page

2012 – Le Petit Julien et l’intronisation d’Annie Cordy

Au mois de juin nous avons édité le numéro 50 de notre journal « Feuille de Vigne »… 14 ans déjà et tellement d’évènements et de moments partagés avec tous nos adhérents.

Notre voyage cette année nous a menés les 27 et 28 octobre à Bruxelles et à Namur. Nous étions attendus le samedi matin à l’Hôtel de Ville de Bruxelles par la Confrérie de l’Ordre des Amis de Manneken-Pis. C’est avec fierté que nous avons offert le 896ème costume au Petit Julien. Défilé des confréries belges présentes jusqu’au lieu sacré où le Petit Julien attend patiemment derrière le drapeau de Bruxelles d’être découvert revêtu du costume de la Confrérie. Grand moment d’émotion lorsque le Manneken Pis « pisse » du vin blanc de Nogent-sur-Marne.

Le dimanche 25 novembre, notre chapitre à la Guinguette de l’Ile du Martin Pêcheur marquera l’histoire de la Confrérie pour plusieurs raisons : une invitée exceptionnelle en la personne d’Annie Cordy, la présence de Confréries belges rencontrées lors de notre voyage, une importante délégation de nos amis de l’Etiquette de Menton et nos adhérents fidèles et toujours plus nombreux.

Intronisation d’Annie Cordy, marraine de notre cuvée 2012 Annie Cordy et des représentants des confréries présentes. Notre hymne « Ah ! le petit vin blanc » chanté en fin de chapitre par notre marraine fut repris en coeur par toute l’assistance avec une chaleur et une émotion jamais connue. La journée est passée très vite et en partant Annie Cordy nous a fait le cadeau de la chanson qui lui ressemble tellement « Nini la chance » soutenue par tous les chanteurs amateurs. En final nous avons eu les honneurs de la presse.

Haut de la page

2014 – Une année médiatisée

L’Assemblée Générale de COCORICO s’est tenue début février et c’est une nouvelle étape dans la vie de cette association : Phillipe Jouvin qui était Président ne souhaitant pas renouveler son mandat, c’est Ruben Martinovsky qui a été élu. Les membres de COCORICO ont souhaité nommer Philippe Président d’Honneur pour le remercier de la réussite et du développement de l’association pendant son mandat.

Sollicitée pour la première fois depuis sa création directement par la ville de Nogent, la Confrérie a participé à la cérémonie du 50ème anniversaire du jumelage entre Nogent et Siegburg. En présence des autorités des deux communes nous avons remis au maire de Siegburg une bouteille de notre cuvée 2012 « Annie Cordy » ainsi que la médaille de la Confrérie. Ce fut un moment « européen » d’échanges et de convivialité.

Pour la Confrérie, 2014 a été une année très « médiatisée ». Un tournage, le 22 août, pour la télévision -France 3- nouvelle émission « Histoire de se balader » animée par Emmanuel Maubert. Reportage sur la vigne le matin et rencontre avec une équipe de tournage vraiment exceptionnelle.

Un autre tournage a eu lieu début octobre, « Les Carnets de Julie. » C’est sous l’œil attentif d’une équipe de tournage que notre programme, le vignoble francilien, le vin blanc de Nogent, l’histoire de la Confrérie, les vendanges a été filmé.

*

Haut de la page

2015 – 15ème anniversaire de COCORICO

Le 15ème anniversaire de COCORICO a été l’occasion d’une manifestation exceptionnelle. Rassemblement de toutes les Confréries sur le parvis de Notre-Dame, défilé et entrée dans la Cathédrale pour assister à une messe célébrée par l’Archevêque de Montpellier. Moment particulier avec cette assistance en tenues colorées dans ce lieu de solennité et de silence.

2015 marque aussi notre présence à la Foire de Paris où les confréries de COCORICO avaient été invitées à défiler dans les allées du Salon sous le regard surpris des visiteurs.

Haut de la page

2016 – L’année des jumelages

Le samedi 28 mai à l’invitation du Maire de Nogent, la Confrérie a participé à la cérémonie du 50ème anniversaire du jumelage entre la ville et Yverdon. Notre pique-nique s’est tenu le dimanche 22 mai en présence de notre Maire qui a été très convaincant sur la notoriété de notre confrérie et sa représentation lors des événements officiels surtout dans le cadre des jumelages. Début octobre, Monsieur le Maire de Nogent a souhaité que la Confrérie accompagne la délégation municipale qui répondait à l’invitation du Maire d’Yverdon pour la célébration du 50ème anniversaire du jumelage.

Notre Chapitre traditionnel au mois de novembre a été encore l’occasion de recevoir nos adhérents et les confréries franciliennes et même belges… cette année c’était sous le signe des Jumelages. Notre étiquette représente ainsi les villes jumelées avec Nogent.

Haut de la page

2017 – Une année portugaise

Début mars, la ville de Nogent signait une charte d’amitié avec la ville portugaise de Figueira da Foz. Lors de cette manifestation en présence des autorités nogentaises et portugaises, la Confrérie a été mise à l’honneur en recevant de la part du maire de Figueira la médaille de la ville. 

C’est à la Guinguette de l’Ile du Martin Pêcheur le dimanche 23 novembre que nous avons organisé notre chapitre pour fêter notre 20ème anniversaire en présence de nos adhérents, des confréries franciliennes et étrangères.

Haut de la page

2018 – Nouvelle cabane

La nouvelle année a été très difficile avec les conditions climatiques qui ont entraîné des catastrophes naturelles dans le Val de Marne. 
Le 10 février, à la demande de Monsieur le Maire de Nogent, une délégation de la Confrérie s’est rendue à Siegburg, ville jumelée, pour le Carnaval annuel.

Une modification de notre installation sur la vigne nous a obligés à construire une nouvelle cabane dans un endroit choisi par les personnes de la FAGP afin qu’ils puissent aménager une roseraie. Un énorme travail effectué par nos confrères menuisiers, bricoleurs, peintres et jardiniers. Ainsi nous avons pris possession de notre nouveau domaine avant l’hiver.

*

Haut de la page

2020 – Le 20ème anniversaire de Cocorico

Le 22 février COCORICO a organisé sa Saint Vincent de COCORICO ainsi que son 20ème anniversaire. La Messe, dite par Monseigneur Chauvet, s’est déroulée à l’église de Saint Germain l’Auxerrois, faisant office de Cathédrale provisoire de Paris, Notre-Dame ayant connu le drame encore présent dans toutes les mémoires.
Les Confréries participantes se sont ensuite rendues à la Mairie du XVIème arrondissement de Paris, où était organisée la partie festive de l’événement durant laquelle notre Grand Maître Philippe Jouvin, président de Cocorico durant de nombreuses années, fit un discours.
La soirée s’est achevée par la remise des diplômes et médailles du Concours des vins de l’année.

Haut de la page

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Maud dit :

    Très beau travail, merci pour cette belle rétrospective. Bon courage pour la suite !

    J'aime

  2. BOUCHER dit :

    Bonjour comment faire partie de la confrérie du pti vin blanc
    Merci pour votre réponse

    J'aime

    1. Bonjour, merci de votre intérêt ! Vous pouvez nous laisser vos coordonnées via le formulaire « Nous contacter » et nous reviendrons vers vous avec plus de détails.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s